Bonjour à Toutes et à Tous

Les enfants ont souvent des périodes pendant lesquelles les mauvaises habitudes peuvent croître très rapidement.

Les comportements

Comprendre les enfants

Certaines de leurs mauvaises habitudes sont préoccupantes et certaines sont tout simplement ennuyeuses à l’extrême. Les parents sont souvent dans un état de désarrois sur l’attitude à prendre devant les comportements parfois inacceptables de leurs enfants. Il y a certaines choses qu’ils devraient connaître.

  1. Ce que vous voyez comme de mauvaises habitudes peut en réalité être une des étapes du développement naturelles de votre enfant. Si votre jeune enfant examine régulièrement la peau entre ses orteils, vous pouvez penser qu’il s’agit d’une mauvaise habitude. Cependant, il se pourrait aussi que votre enfant trouve tout simplement cette zone intéressante. L’enfant dépassera la fascination et cette soi-disant mauvaise habitude disparaîtra.
  2. Ces mauvaises habitudes peuvent être des moyens pour votre enfant de se calmer. Au moment où il aurait normalement envie de crier et de pleurer, il peut sucer leurs vêtements ou leur pouce à la place. Ce qui peut l’aider à se calmer et se rassurer.
  3. Les enfants peuvent utiliser les mauvaises habitudes pour ressentir un sentiment de contrôle sur leur environnement. Certains enfants, lorsqu’ils vont à la garderie pour la première fois, peuvent commencer à avoir des comportements bizarres. Si la garderie continue à être un environnement menaçant, ces comportements nouveaux pourraient se transformer en de mauvaises habitudes.
  4. Les enfants font parfois des choses que les adultes considèrent comme de mauvaises habitudes parce qu’ils ne les comprennent pas. Parfois, les enfants sont tout simplement en train de résoudre un problème. Si leurs mains sont froides, ils peuvent les mettre entre leurs jambes pour les réchauffer. Les adultes interprètent parfois mal cette réaction excessive et, s’ils savaient que le problème était les mains froides, ils auraient certainement une autre solution à proposer.
  5. L’humiliation et la punition sont les pires choses que vous pouvez faire. Si un enfant développe une mauvaise habitude pour se calmer, l’humilier en mettant le doigt sur cette habitude qui vous déplaît tant serait contre-productif. Cela affaiblira sa propre capacité d’apaisement. C’est pourquoi les parents sont souvent frustrés lorsqu’ils essayent de faire face aux mauvaises habitudes d’un enfant.
  6. Les aider à remplacer une habitude gênante ou destructrice par un comportement plus agréable fonctionnera bien mieux. Vous pouvez apprendre à votre enfant à être conscient du moment où ils présentent leur mauvaise habitude. Ensuite, vous pouvez leur enseigner un comportement de substitution et, lorsqu’ils le font, récompensez-les.
  7. Pour des adolescents, les incitations à mettre fin à leurs mauvaises habitudes fonctionnent aussi très bien. Particulièrement s’ils sont déjà suffisamment âgés pour comprendre leur intérêt à long terme. Une récompense en cas de réussite sera la bienvenue et sera surtout un objectif en soi en plus de celle de se sentir plus libre.
  8. Habituellement, la meilleure chose à faire est d’attendre que les mauvaises habitudes s’en aillent de leur propre chef. Tant que vous ne les renforcez pas en les pratiquant vous-même, les enfants devraient pouvoir s’en extraire d’eux-mêmes. Une fois qu’ils grandiront, leurs premiers amours scolaires les aideront aussi à cesser leurs mauvaises habitudes. Les enfants changent beaucoup à ce moment-là.

La chose la plus importante à retenir à propos des mauvaises habitudes chez l’enfant, c’est que vous ne devriez pas être trop inquiet. C’est seulement quand ils sont destructeurs ou dangereux qu’il est essentiel de vous en charger immédiatement. Sinon, soyez compréhensif et doux lorsqu’il s’agit des habitudes de votre enfant.

Amicalement

Dominique

PS  : si vous avez apprécié cet article n’hésitez pas à le partager avec vos amis sur vos réseaux sociaux