Bonjour à Toutes et à Tous

 Nourriture – Pensez-vous en être dépendant

Être fanatique des jeux d’argent, des drogues ou à l’alcool, n’est pas une situation facile à vivre, mais au moins, vous

Nourriture

Nourriture

n’avez pas besoin de toutes ces choses pour vous garder en vie. Mais pouvez-vous imaginer être fanatique à la nourriture ? La nourriture… la seule chose dont vous avez besoin pour rester en vie. Avoir une dépendance comme celle là doit être incroyablement décevant pour vous.

Mais est-ce qu’il est réellement possible d’avoir une telle dépendance ? d’après les chercheurs, oui. Ils ont testé cette dépendance en scannant le cerveau des personnes qui étaient fanatique de la nourriture. Ces personnes devaient penser à la nourriture. Qu’ont-ils découvert ? Ils ont constaté que ces pensées activaient les mêmes parties du cerveau que pour un alcoolique ou un toxicomane.

Nourriture – Est-ce une drogue ?

Une autre constatation est que les gens qui ont été fanatique de la nourriture partageaient un point commun avec les autres toxicomanes. Ils avaient moins de récepteurs de la dopamine (dopamine est familièrement appelé « l’hormone du plaisir »). Parce qu’ils ont moins de récepteurs, on pense que les toxicomanes ont besoin de rechercher cette sensation à l’aide de sources extérieures, simplement pour se sentir aussi bien que des personnes « normales ».

Mais… encore une fois, nous avons besoin de nourriture pour rester en vie, ne peut-on pas contrôler cette dépendance à la nourriture ? C’est possible, mais il faudra un réel engagement. Voici quelques conseils si vous êtes fanatique de la nourriture.

  • Pensez quand vous mangez. Prêtez attention à la nourriture que vous mangez. Cela vous empêchera de manger sans réfléchir, et donc de contrôler le problème. Aussi, prêter attention permettra de vous concentrer sur le plaisir de la nourriture, de savourer ce que vous mangez. Vous allez naturellement ralentir et être plus conscients de ce que vous mangez.
  • Écrivez-le. Garder une trace de tout ce que vous mangez vous aidera à diminuer votre dépendance à la nourriture. Vous pourriez être choqué par tout ce que vous consommez et la quantité, mais parfois nous avons besoin d’une secousse pour nous rendre sur le chemin de la guérison.
  • Obtenez de l’aide. Vous pouvez obtenir de l’aide d’un diététicien, de votre médecin personnel, d’un groupe de soutien… ou les trois à la fois. Chacun peut vous aider à leur manière. La principale chose à retenir est que vous ne devez pas rester seul avec votre dépendance.
  • Évitez les déclencheurs. S’il y a certains aliments qui vous font perdre le contrôle, les éviter vous aidera à prévenir le problème. En d’autres termes, il sera beaucoup plus facile de résister à la nourriture si vous n’êtes pas tenté.

Pour votre santé

Dominique

N’hésitez pas à partager avec vos amis sur vos réseaux sociaux