Comment faire le deuil de son animal de compagnie

Animal de compagnie

Animal de compagnie mon chien black

Il y a des personnes qui peuvent ne pas comprendre que vous aviez des sentiments profonds pour votre animal de compagnie, vous ne devez jamais avoir de honte ou vous sentir coupable et prendre le temps nécessaire pour faire le deuil de votre animal de compagnie. Si vous êtes un ami (e) des animaux vous comprenez, si vous n’aimez pas réellement les animaux de compagnies, si vous pensez qu’ils sont de simple objets que l’on offre à Noël et que l’on peut abandonner pour partir en vacances l’été suivant ou dès qu’il a un problème de santé ne poursuivez pas la lecture de cet article, vous serez incapable de comprendre que l’on peut avoir le besoin de faire le deuil pour un animal, les centres Spa sont pleins de pensionnaires à cause des gens n’aiment pas les animaux.

 

 

Votre animal est mort – Le difficile moment du deuil

 

Si vous êtes un amoureux passionné des animaux comme moi, vous comprenez que nous partageons avec notre animal de compagnie un lien intense d’amitié, il est naturel d’avoir des sentiments de douleur et de tristesse, de se sentir dévasté quand votre animal meurt. Alors que faire lorsque ce moment fatidique de la mort arrive. La mort, un mot que la plupart des personnes n’aiment pas prononcer ou par façons détournés tel que décédé, voilà un mot que je déteste entendre. La mort fait partie du cycle de la vie, que ce soit pour les humains comme pour les animaux il faut savoir l’accepter. Je pense qu’il faut utiliser des façons saines pour faire face à la séparation de notre animal, je crois qu’il faut essayer de se consoler avec d’autres personnes, vos proches et les amis qui peuvent vous comprendre, des personnes qui viennent de perdre récemment un animal de compagnie seront sans doute plus aptes pour vous conseiller pour commencer le processus de deuil et avancer.

 

 

Comprendre la douleur après la perte d’un animal de compagnie

Beaucoup de gens qui ont un animal de compagnie pense comme moi, ce n’est pas « seulement un chien » ou « seulement un chat. » ou pour toutes autres espèces. Les animaux sont des membres à part entière de la famille, aimés comme un enfant et, quand ils meurent, vous avez le sentiment d’avoir joué un rôle important dans sa disparition, un vrai traumatisme. Le degrés de la douleur moral ressenti peut dépendre de plusieurs facteurs tels que votre âge et votre personnalité, de l’âge de votre animal de compagnie et les circonstances de la mort. En règle générale, la cause de la mort est la plus importante, elle définie l’intensité du chagrin que nous ressentons.

Le deuil peut être plus ou moins compliquée par le rôle que l’animal a joué dans votre vie. Par exemple, si votre animal est un chien de travail ou d’un animal d’assistance comme un chien-guide, vous allez non seulement devoir faire le deuil d’un compagnon, mais aussi celui d’un collègue ou la disparition de votre indépendance. Si vous vous êtes occupé de votre animal de compagnie pendant une longue maladie, vous avez certainement tendance à l’aimer encore plus. Si vous viviez seul et votre seul compagnon était votre animal, accepter sa disparition peut être encore plus compliquée. Si vous n’aviez pas les moyens financiers pour un traitement vétérinaire coûteux pour prolonger la vie de votre animal, vous pouvez même sentir un sentiment profond de culpabilité.

 

Prendre la décision d’endormir un animal

La décision concernant l’euthanasie peut être une des décisions les plus difficiles que vous n’aurez jamais à faire pour votre animal de compagnie. En tant que propriétaire de l’animal adoré, il y aura sûrement un jour où vous devrez aider votre animal à faire la transition entre la vie et la mort, avec l’aide de votre vétérinaire, sans douleur et d’une manière la plus paisible possible.

Savoir quand il est temps d’endormir un animal

L’euthanasie de votre animal de compagnie bien-aimé est une décision très personnelle et vient généralement après le diagnostic du vétérinaire d’une maladie en phase terminale et avec la connaissance que l’animal souffre sérieusement. Votre choix pour votre animal de compagnie doit être pris en pensant à l’amour que vous ressentez pour lui.

Il y a des choses importantes à prendre en compte :

      • Son niveau d’activité. Est-ce que votre animal peut toujours profiter des activités qu’il aimait faire avant la maladie ?
              • Réponse aux marques d’affection. Est-ce que votre animal peut toujours réagir à vos appels et venir vous montrer son affection comme d’habitude

                • Signe de la souffrance et de la douleur. Vous ressentez que la souffrance de votre animal et la douleur l’emporte sur tout le plaisir et l’empêche de profiter de la vie ?

                  • Une Blessure grave ou une maladie en phase terminale. Il souffre d’une maladie ou d’une blessure qui empêche votre animal de profiter de la vie ? Votre animal souffre-t-il ?

                    • Les sentiments de votre famille. Toute votre famille est d’accord dans la décision ? Sinon, si vous, vous sentez toujours que c’est la meilleure chose pour votre animal, si vous pouvez vivre avec la décision que vous avez à faire ?

                      • Si vous décidez que la fin de la souffrance est la meilleure issue pour votre animal, prenez votre temps pour créer un processus qui est aussi paisible que possible pour vous, votre famille et votre animal. Vous voudrez peut-être passer une dernière journée à la maison avec votre animal afin de lui dire au revoir, ou de visiter l’animal à la clinique vétérinaire. Vous pouvez également choisir d’être présent pendant l’euthanasie de l’animal, ou de dire au revoir à l’avance et de rester dans la salle d’attente du vétérinaire ou à la maison. Il s’agit d’une décision individuelle pour chaque membre de la famille.

            À quoi s’attendre lorsque votre chien ou chat est endormi

            Ma motivation à écrire cet article est que j’ai vécu cette situation cette semaine, une date que je n’oublierai jamais le mardi 7 mai 2013 à 17 h 30. Je savais que je devrais vivre cela un jour ou l’autre, mais pour ce jour-là je ne m’étais pas préparé, je pensais le ramener à la maison avec un traitement comme d’habitude et mon chien aussi il m’a suivi avec sa confiance habituelle. Il était heureux d’aller se promener et avec la décision que j’ai prise en donnant mon accord à la demande du vétérinaire pour l’endormir j’ai l’impression de l’avoir trahis et je me demande si j’ai bien fait. Je savais que ça à allait être difficile, mais pas à ce point.

            Écrire et en parler avec vous me fait du bien, d’habitude j’écris pour vous aider aujourd’hui les rôles sont inversés, c’est de votre aide dont j’ai besoin. Si vous vivez en ce moment ou avez vécu la même chose avec votre animal de compagnie je serais très heureux d’avoir votre témoignage et vos conseils.

             

             

            L’euthanasie d’un animal est le plus souvent fait par l’injection d’un médicament entraînant la mort. C’est ce qui a été fait à mon chien Black, je l’ai assisté jusqu’à la fin, si vous êtes trop émotif je vous déconseille de faire la même chose, c’est difficile à vivre. Le vétérinaire lui a fait une injection dans la cuisse pour lui administrer un tranquillisant en premier pour le détendre, il ne bougeait plus, mais il me regardait et j’avais l’impression qu’il avait compris, j’avais une main sur son ventre et je sentais son cœur battre à toute allure comme à chaque fois qu’il a peur ou se fait gronder après une bêtise. Ensuite, il lui a fait l’injection du médicament pour l’euthanasie dans une artère de la patte avant, une grosse seringue remplie d’un liquide bleu. Mon chien a été presque immédiatement inconscient, je continuais à le caresser sous son cou comme il aimait, en trente secondes je ne sentais plus son cœur.

            Le vétérinaire m’a assuré que la mort est rapide et indolore. J’espère qu’il dit vrai. Je l’ai ramené chez moi pour l’enterrer dans mon jardin enroulé dans un drap blanc dans son panier, il a une belle tombe avec des fleurs. Black nous a apporté un peu plus de 18 ans de bonheur, je ressentais ce qu’il avait envie, je voyais lorsqu’il n’étais pas bien et lui ressentais la même chose pour moi, il comprenait tout. Il était croisé bichon et caniche, lorsqu’il est arrivé à la maison il n’avait même pas trois mois. Depuis mardi je suis très mal et il va falloir s’habituer à vivre sans lui, je n’arrive pas du tout à croire qu’il n’est plus là, c’est très difficile une séparation aussi brutale.

             

             

             

             

            Après la perte d’un animal de compagnie que faut-il faire

            Il y a sûrement beaucoup de raisons pour partager une fois notre vie avec un autre animal de compagnie, mais la décision de savoir combien de temps il faut pour le faire, je suppose que c’est très personnel. La tentation de se précipiter et combler le vide laissé par la mort d’un animal de compagnie en obtenant immédiatement un autre animal. J’aimerais bien avoir votre avis à ce sujet. Je pense que dans la plupart des cas, il faut mieux faire le deuil de l’ancien animal de compagnie et attendre être émotionnellement prêt à ouvrir sa maison et son cœur pour un nouveau chien ou chat.

             

             

            Il y a de fortes chances que je cherche un chien qui ressemble à Black, mais comme chaque animal est différent de caractère, donc à mon avis en essayant de reproduire exactement son ancien animal le résultat sera certainement que déception et frustration. Un nouvel animal de compagnie doit être appréciée pleinement pour son propre intérêt et non comme remplaçant direct de l’animal disparu. Peut-être faut-il choisir un autre type d’animal ou une race différente. Je pense qu’avant de prendre une décision, il faut se donner le temps de pleurer la perte de votre vieil ami et suivre son instinct. Je suppose que je devrais reconnaître le moment venu pour de nouveau Adopter un Animal de Compagnie.

             

             

            À bientôt

            Dominique